Changement de présidence à l’UPFF!

L’UPFF fait peau neuve – la suite ! Le 27 avril, lors de l’AG annuelle, Patrick Quinet a terminé son mandat de Président de l’Union, après 14 ans (!) de travail intense en faveur du secteur. Pour assurer sa succession, un duo liégeois de choc a été élu à la coprésidence : Jean-Yves Roubin (Frakas) et Joseph Rouschop (Tarantula). Bienvenue à eux et encore un très grand merci bravo et merci à Patrick !

UPFF Presidents

Jean-Yves Roubin

Après une candidature aux Hautes Ecoles Commerciales, Jean-Yves Roubin obtient sa licence en Art et Science de la Communication (section Cinéma).

En 1999, il débute au côté de Jacques-Henri Bronckart, au sein de Versus Production. En 2000, il rejoint l’équipe des Films de la Passerelle où il s’occupera de la direction de production et des montages financiers des coproductions internationales. Il sera aussi en charge de la distribution, ce qu’il l’amène à être fréquemment présent sur les marchés internationaux.

En 2006, il fonde FRAKAS, une structure de productions cinématographiques qui pose, avec de jeunes réalisateurs, un regard incisif sur notre société à travers des sujets percutants et ambitieux – tant en fictions qu’en documentaires. En 2007, Frakas s’associe avec Jean-Marie Musique et Christine Parisse en vue de développer l’animation, en collaboration avec La Fabrique d’Images.

En 2009, il créé avec Joseph Rouschop et Sylvie Rasquinet Cinéfinance, une structure intermédiaire en tax shelter qui s’occupe principalement du financement des films produits par Tarantula et de FraKas. Jean-Yves Roubin est aussi désigné expert pour le programme MEDIA.

Récemment, Frakas a produit « Moroccan Gigolo’s » d’Ismaël Saïdi, « Post Partum » de Delphine Noëls, ou encore « Hors les murs » et « Je suis à toi » de David Lambert.

Joseph Rouschop

En 1996, Joseph Rouschop crée Tarantula Belgique, avec pour moteur l’envie de défendre la sincérité et les rêves des auteurs avec lesquels il travaille. Il produit ses premiers documentaires et courts métrages avec toujours, en toile de fond, le désir de placer l’humain au cœur des œuvres, avec des thématiques fortes et porteuses de sens.

C’est ainsi qu’en 2002, le premier long-métrage de Tarantula, « Une part du ciel » de Bénédicte Liénard, qui met en scène la résistance de femmes détenues et d’un groupe d’ouvrières dans une usine, se voit retenu en sélection officielle au Festival de Cannes (dans la section Un certain regard), ouvrant des perspectives internationales aux projets de Tarantula.

La société contribue au dynamisme de la production audiovisuelle belge, avec des films comme « Folie Privée » et « Nue Propriété » de Joachim Lafosse (en Compétition au festival de Locarno en 2005 et en Compétition à la Mostra de Venise en 2006) ; « Lampiao, rêve de bandit », « La Monique de Joseph » et « A Pelada » de Damien Chemin ; « La Cantante de Tango » de Diego Martinez Vignatti (en compétition au Festival de Locarno en 2009) ; ou encore la série télévisée « L’Empereur du Goût », Fipa d’or de la meilleure série à Biarritz en 2009, fruit d’une collaboration avec un producteur néerlandophone et les chaînes télévisées publiques de part et d’autre de la frontière linguistique.

Tarantula participe également d’un cinéma sans frontières. La société se distingue par des coproductions avec le Mexique (« Batalla en El Cielo » de Carlos Reygadas en compétition au 58ème Festival de Cannes en 2005) ; avec le Canada (« Congorama » de Philippe Falardeau, Quinzaine des Réalisateurs au Festival de Cannes 2006) ; la Palestine (« Le Sel de la Mer » d’Annemarie Jacir, en sélection Un Certain Regard au Festival de Cannes en 2008) ou encore Taïwan (« Visage » de Tsai Ming-Liang, en compétition au 62ème Festival de Cannes en 2009)….

Tarantula accompagne également la jeune création belge et les premiers longs, comme « Mobile Home » de François Pirot (2011), ou bientôt « Baden, Baden » de Rachel Lang.

Dans quelques jours, Tarantula dévoilera à Cannes sa dernière coproduction, « Ni le ciel ni la terre » de Clément Cogitore.

 

Publicités
Changement de présidence à l’UPFF!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s